Historique

MVF existe officieusement depuis 1979 et officiellement depuis 1989 (association loi 1901).

Notre intérêt pour le conseil conjugal est né de la découverte des livres de Walter TROBISCH et de son travail en Afrique.
Nous avons correspondu avec lui à partir de 1977.
Après sa mort, en 1979, nous avons été contactés par ses successeurs – Hans Joachim HEIL et Volker GSHEIDLE – qui nous ont proposé de travailler avec eux à l’implantation d’une branche FLM en France.

Pour faire simple, on peut distinguer 3 périodes depuis 1979 :

1) Les années 80. Cette décade a été marquée par deux « mises en place » importantes : la création d’un noyau de personnes qui allaient nous aider à porter le message de l’association, et la constitution de nos « fondamentaux » en matière d’enseignement. Nous avons ainsi bénéficié de l’expérience, du savoir et du savoir faire de nombreux spécialistes du monde évangélique, qui nous ont aidé à développer cette matière de base. Pour n’en citer que quelques uns : Samuel BENETREAU, Claude BATY, Henri BLOCHER, Claude BUCHHOLD, Jacques BUCHHOLD, Albert GREINER, Volker GSCHEIDLE, Emile NICOLE, Robert SOMERVILLE, mais aussi des médecins, des chirurgiens, des pasteurs, etc. Toutes ces personnes ont accepté de participer à des sessions de formation que nous organisions spécialement pour les membres de l’association. On y traitait de tous les sujets que nous enseignons encore aujourd’hui ! Cette période a été très riche pour nous car elle nous a permis d’établir quelques grandes orientations de MVF. L’essentiel de l’enseignement que nous avons développé puise ses racines dans ces premières années. Plusieurs personnes qui nous ont rejoints pour constituer cette équipe originelle sont encore membres aujourd’hui. A cette époque, nous organisions entre 4 et 6 séminaires par an et entretenions une correspondance de ministre.

2) Les années 90. Cette époque a été marquée par un travail conséquent de restitution, notamment au travers des 3 ouvrages collectifs que nous avons publiés, ainsi que par la formation au conseil conjugal et familial que plusieurs membres MVF avaient décidé de suivre. Le but était clairement d’approfondir les connaissances que nous avions acquises, d’affiner notre pédagogie et de développer nos compétences techniques. Notre volonté était aussi de mettre en place une approche « unifiée » et équilibrée de la relation d’aide, s’appuyant sur des convictions bibliques solides et une compréhension claire des sciences humaines. Concernant les 3 ouvrages collectifs que nous avons réalisés, ils ont été l’occasion d’un travail d’équipe soutenu et fécond – avec des membres MVF qui aujourd’hui ne font plus partie de l’association. Ces livres nous ont permis de faire connaître MVF et de développer nos activités de façon significative. Durant cette période nous avons été aussi confrontés à des difficultés importantes, notamment par rapport au manque de formation et à l’immaturité de certains membres. Ceci nous a amené à repenser sérieusement le recrutement des membres, voire à geler le processus d’adhésion de tout nouveau membre. C’est surtout dans cette période que s’est développée l’activité séminaires et week end d’Eglises (entre 15 et 20 par an), alors que dans le même temps la correspondance se raréfiait.

3) Les années 2000. Cette période est marquée par deux faits importants, que l’on peut résumer par deux mots : « explosion » et « transmission ». D’une part, explosion des activités de l’association, notamment au niveau des séminaires (entre 30 et 45 par an), d’autre part peu de personnes pour porter cette charge grandissante. Ce qui menace sérieusement la pérennité de MVF. Nous évoquons régulièrement ce risque depuis 2000. Nous sommes aussi confrontés à un autre problème : les personnes qui se sont formées au conseil conjugal et familial au sein de notre association exercent désormais leur activité dans un cadre professionnel. Ce qui est réjouissant et encourageant, même si MVF aujourd’hui n’en « profite » plus directement. Nous assistons aussi à une « radicalisation » des problèmes, qui entraîne de nouveaux besoins en matière de formation, et une plus grande rigueur dans les services proposés aux églises. En réponse à la recrudescence des problèmes dans la société et au sein de nos églises, nous estimons qu’une collaboration entre professionnels et non professionnels permettra de répondre efficacement aux défis qui sont devant nous. Pour MVF, cela signifie former les chrétiens de façon plus méthodique et rigoureuse, recruter de nouveaux membres qui pourront contribuer aux objectifs de l’association et surtout « transmettre » ce que nous avons appris, car notre association doit nous survivre. D’où la mise en place de la formation MVF en 2005, que nous avons créée avec des professionnels de la relation d’aide, et que nous délivrons sur 2 ans (32 jours de formation, sur 8 week ends et 2 fois 8 jours consécutifs). Nous formons 30 personnes par cycle et motivons plusieurs de ces personnes à rejoindre MVF. Point important : la faculté de théologie évangélique de Vaux sur Seine envisage d’intégrer cette formation à son catalogue de cours pour les étudiants en Master 2 et en Master pro.

 


Voilà donc en résumé, un condensé des dernières 28 années. Nous aurions pu mettre en évidence d’autres aspects, mais ceux-là nous ont semblé les plus importants. Une association vit, se transforme, se renouvelle et nous avons été témoin ces dernières années de nombreuses mutations. Il ne s’agit pas de surestimer l’impact de la formation que nous avons mise en place, mais elle nous permet simplement de traiter les problèmes structurels que nous constations depuis quelque temps, notamment par rapport à la formation des membres et à la collaboration entre professionnels et non professionnels, mais elle nous donne aussi la possibilité d’attirer au sein de MVF de nouvelles personnes que l’on pourra suivre, former et certainement impliquer dans nos activités.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
Mission Vie et Famille